Rechercher un titre
 
presentation du SNPAR

Le Syndicat national de la presse agricole et rurale regroupe près de 150 titres répartis dans trois formes de presse :

• La Presse Agricole et Rurale Départementale et Régionale
• La Presse Agricole Nationale
• La Presse Cynégétique et Rurale


A vocation générale ou spécialisée, les titres de la presse agricole et rurale couvrent toutes les régions et toutes les grandes productions agricoles françaises. C'est une véritable presse des territoires.

Intéressant un large public ou s'adressant à des spécialistes très professionnels, la presse agricole, rurale et cynégétique doit aussi répondre à une multiplicité d'attentes très précises et pointues.

La presse agricole et rurale est également une presse de réflexion, faite de témoignages et de reportages. Elle est ouverte sur l'extérieur tout en restant proche, véritable presse d'information et de formation préparant aussi ses lecteurs à de nouvelles fonctions sur le territoire.

La presse agricole jouit d'une pénétration particulièrement élevée (plus de 90%), ses lecteurs potentiels sont en diminution.


L'Histoire et la place du Syndicat National de la Presse Agricole et Rurale au sein des organisations professionnelles de la presse française

Son histoire


14 mai 1920 : Naissance du Syndicat de la presse technique et professionnelle de l'industrie du commerce et de l'agriculture de France qui devient, en 1939, le Syndicat de la presse technique périodique des sciences, du commerce et de l'agriculture.
Mars 1945 : Fondation du Syndicat national de la presse agricole et du monde rural qui se transforme en fédération en février 1975.
La FNPAR regroupe alors deux syndicats :
• le Syndicat de la presse agricole et rurale à diffusion nationale qui change de dénomination en 1992 pour Syndicat de la presse agricole nationale (Production - Alimentation - Environnement).
• le Syndicat de la presse agricole et rurale départementale et régionale.
En 1996, le syndicat de la presse cynégétique et rurale se constitue et adhère à la FNPAR.

En juin 1999, les trois syndicats membres fusionnent et sont absorbés par la FNPAR qui change de nom pour Syndicat national de la presse agricole et rurale. (SNPAR)

Sa place

Le Syndicat national de la presse agricole et rurale avec six autres syndicats, regroupant des publications spécialisées par matière d'information ou famille de lecteurs, constituent la "Fédération nationale de la presse d'information spécialisée" (FNPS).

 

Ses responsables

Le syndicat est constitué d'une double structure, élue et permanente. La structure élue est composée d'un Bureau et d'un Conseil d'administration

Le Bureau

Président André DREMAUX Le Syndicat Agricole

Vice-président
(Président de la section
de la presse agricole et rurale
départementale et régionale)
Jean RICATEAU Réussir Le Périgord

Vice-président (Président de
la section de la presse agricole nationale)
Frédéric CARTON Le Betteravier Français

Vice-président (Président de la section
de la presse cynégétique et rurale)
Jean Michel DAPVRIL Chasseur en Poitou-Charentes

Secrétaire général : Eric YOUNG Horizons SAS

Secrétaire général adjoint : Michel COLLONGE Réussir S.A.

Trésorier Jean DUBE Terragricoles de Bretagne

Trésorier adjoint : Michel GUILLET L'Avenir Agricole

Présidents d’Honneur Jean-Luc BERTHOME  

  Paul PEN  

  Daniel RIGAUX  

  Paul LORNAGE  

  Joannès COTE  

  Jean MARDIKIAN  

  René POUPRY  

Les autres administrateurs    
     
  Philippe BARDY Le Paysan Tarnais

  Sylvain COUSIN Potato Planet

  Richard CREMONINI La Marne Agricole

  Guy DU REPAIRE Agri 79

  Annie FAYEAUX Paysans de la Loire

  François GRANDIDIER Agri Territoire Communication

  Gérard JULIEN Groupe France Agricole

  Christophe LEDOUX Agriculture Drômoise

  Didier LEFEVRE Le Journal des Piégeurs

  Christophe LESCHIERA Travaux & Innovations

  Laurent PEGOUD Terre Dauphinoise

  Magali SAGNES Vaucluse agricole

  Sophie SCHWENDENMANN L'Est Agricole et Viticole et PHR - Paysan du Haut-Rhin

  Gérard SEGUIN Terres de Cognac, La Vie Charentaise et la Vienne Rurale

     
La structure permanente    
     
Directrice déléguée Catherine CHAGNIOT  

Directeur juridique Boris BIZIC Droit social, contentieux rédactionnel, propriété intellectuelle

Responsable juridique Aurélie PETIT CPPAP, réglementation et tarification postale, AJL, affaires européennes, éco-contribution/écofolio

Communication et vie syndicale Benoît HURAULT
 

Chargée du numérique Morgane GAULON-BRAIN CPPAP SPEL, TVA SPEL, Fonds stratégique

     

 

Comment adhérer au SNPAR ?

Seules les publications de la presse agricole et rurale peuvent adhérer au SNPAR.

Adhérer au Syndicat national de la presse agricole et rurale, c'est avant tout profiter de l'ensemble des services qu'il fournit en contrepartie d'une cotisation directement proportionnelle aux ressources du titre.

Le barème fixé annuellement fonctionne par tranche et suit en général l'indice des prix.

A titre d'exemple, pour une publication réalisant un chiffre d'affaires annuel inférieur à 99 000 € la cotisation représente un investissement de l'ordre de 110 € par mois.

Un moindre coût pour une sûreté d'information professionnelle mise à jour régulièrement avec des conseils juridiques et techniques adaptés aux besoins des éditeurs.

Pour recevoir un dossier d'adhésion complet, appelez Benoît HURAULT au 01 44 90 43 60
Vous pouvez également consulter le site de la FNPS (www.fnps.fr)

Règles professionnelles de la Fédération nationale de la presse d'information spécialisée adoptées par le Syndicat national de la presse agricole et rurale

Pluraliste et diversifiée, la presse spécialisée est une presse d'information et de formation permanente du citoyen. Elle répond aux besoins du lecteur dans son rôle de personne culturelle et de personne sociale. Ce rôle, primordial dans notre société, implique des devoirs pour les publications concernées.
C'est pourquoi, respectant les dispositions légales et règlementaires, conscientes de leur responsabilité, elles sont convenues, dans le cadre des syndicats qui les regroupent, de souscrire aux règles suivantes :

1. L'éditeur maintiendra l'indépendance de la rédaction de sa publication à l'égard de tout groupe de pression (annonceurs, publicitaires, pouvoirs publics, etc).
2. L'éditeur évitera toute équivoque entre les articles rédactionnels et la publicité. Il refusera de publier un article en fonction de considérations publicitaires ou financières. Il n'acceptera aucune publicité imitant le contenu rédactionnel et la présentation de la publication sans que ce texte soit spécifiquement identifié comme un message payé par un annonceur.
3. L'éditeur devra publier et être en mesure de justifier le tirage et la diffusion moyenne annuelle de sa publication dès lors que son chiffre d'affaires publicité dépasse 50 % du chiffre d'affaires total de sa publication.
4. L'éditeur s'abstiendra de pratiquer des méthodes de vente utilisant des arguments fallacieux ou discréditant d'autres publications.
5. Conscient que le lecteur a droit à une information libre et pluraliste, chaque éditeur oeuvrera pour qu'aucune atteinte ne soit portée à la liberté de la presse.

Retour